La pompe à chaleur

Les différents types de pompe à chaleur

Cet article fournit les détails sur les différents modèles de pompe à chaleur. Pour vous aider à choisir votre pompe à chaleur, découvrez le mode de fonctionnement de chaque type. Vous avez le choix entre la pompe à chaleur aérothermique, hydrothermique et géothermique. Cette page vous informera sur les avantages et les inconvénients de ces divers systèmes de chauffage, qui sont à la fois économiques et écologiques.

En fonction de la source d’énergie puisée, l’utilisateur peut choisir entre trois différentes pompes à chaleur. Ainsi, il y a la pompe à chaleur aérothermique qui exploite l’air. Quand la source d’énergie utilisée est l’eau, la pompe à chaleur employée est une pompe hydrothermique, et la pompe à chaleur géothermique est utilisée quand l’énergie captée vient du sol.

Les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur aérothermique

La pompe à chaleur aérothermique capte l’air ambiant intérieur ou extérieur et le transforme en une énergie qui sera diffusée dans le logement. Il existe deux sortes de pompe à chaleur aérothermique : la pompe à chaleur aérothermique «air-air», et la pompe à chaleur aérothermique «air-eau». L’action de la pompe à chaleur «air-air» est différente suivant l’air naturel puisé. Si l’air est puisé à l’extérieur du logement, la pompe se chargera de le réchauffer pour ensuite le diffuser dans les pièces de la maison telles que le salon et les chambres à coucher. Par contre, si l’air est capté à l’intérieur du logement, la pompe se chargera d’extraire puis de préchauffer la chaleur présente dans la salle de bain ou encore dans la cuisine. Ensuite, le système de la pompe diffuse la chaleur dans les autres pièces de la maison. La pompe à chaleur «air-eau» a un principe de fonctionnement un peu différent. Son principe de base consiste à réchauffer l’eau du circuit de chauffage afin de produire de l’eau chaude domestique. Elle nécessite l’installation de système émetteur de chaleur comme un radiateur basse température, un ventilo-convecteur ou encore un plancher chauffant. La pompe à chaleur aérothermique présente une praticité inégalable grâce à sa facilité d’utilisation et d’installation. En effet, sa mise en place ne nécessite aucune autorisation administrative. Ainsi, ces pompes à chaleur constituent un investissement rentable pour les maisons isolées. Malheureusement, les pompes à chaleur aérothermiques sont assez bruyants surtout les modèles d’entrée de gamme. Il est donc recommandé de choisir avec soin l’endroit où la pompe à chaleur sera placée.

Les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur hydrothermique

La pompe à chaleur hydrothermique puise la chaleur de l’eau provenant d’une nappe phréatique, d’un cours d’eau ou d’un point d’eau. Par l’intermédiaire d’un plancher chauffant ou d’un radiateur, elle restitue cette chaleur à l’intérieur de la maison. Le mécanisme est basé sur un système de deux forages. Le premier forage extrait l’eau de la nappe phréatique et la remonte dans le foyer. L’autre forage rejette l’eau provenant de la maison vers le plan d’eau, cette disposition permet d’éviter le gaspillage de l’eau. Parfaite pour les particuliers, la pompe à chaleur hydrothermique est un système économique car son entretien est peu couteux. Elle est également performante, car la chaleur de l’eau reste constante même en période de froid. Comparée à la pompe à chaleur aérothermique, la pompe à chaleur hydrothermique garantit une plus grande rapidité de chauffe. Cependant, le forage peut être assez chère car le mécanisme fonctionne à l’électricité. De plus, sa mise en place nécessite une autorisation administrative et le forage doit être fait par une entreprise agréé. Par ailleurs, ce type de pompe à chaleur n’est compatible qu’avec un plancher chauffant et un radiateur. L’utilisation d’une pompe à chaleur hydrothermique qui ne dispose pas d’un double forage est très dangereuse pour l’environnement, car elle épuise la nappe phréatique.

Les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur géothermique

Idéale pour remplacer le chauffage classique, la pompe à chaleur géothermique extrait la chaleur provenant de la terre. Le mécanisme puise l’énergie du sous-sol grâce à un capteur de chaleur appelé fluide caloporteur. L’énergie ainsi captée sert à produire de l’eau chaude et à réchauffer l’habitation. Comme pour la pompe à chaleur aérothermique, la chaleur fournie est diffusée dans la maison par l’intermédiaire d’un ventilo-convecteur, d’un plancher chauffant ou d’un radiateur. La pompe à chaleur géothermique est un système fiable et très économique car elle réduit la consommation en électricité de façon considérable. En effet, la chaleur provenant du sous-sol permet de diviser les dépenses en énergie par 3 ou par 4. Par ailleurs, le système de pompe à chaleur géothermique respecte l’environnement. Cependant, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique est assez coûteuse car elle nécessite plusieurs travaux. Ces opérations concernent essentiellement la mise en place de capteurs horizontaux ou verticaux.

Comments are closed.