Le coût de la climatisation

Le coût de la climatisation pour plus de confort dans le rapport qualité prix

Nous perdons souvent de vue la nécessité d’évaluer le coût de revient de la climatisation avant d’opter pour un dispositif en particulier. Le climatiseur est certes un besoin en été, mais il ne faut pas laisser tomber les dépenses qu’occasionne son exploitation. Découvrez dans cet article des paramètres à considérer dans le calcul des frais d’installation, de consommation et d’entretien de votre appareil pour une harmonie avec votre habitation et votre budget.

On n’a évidemment pas besoin d’être plein aux as avant de s’accorder, grâce au climatiseur, du bien-être en été ; période au cours de laquelle la température excède le seuil  »humainement » supportable. Cependant, les caractéristiques et l’aisance obtenue du système de climatisation ont un coût qu’il est essentiel d’intégrer aux paramètres de sélection de votre dispositif avant son choix.

Le coût d’installation de la climatisation

Que le climatiseur soit pour une société, un centre commercial, un petit ou un grand logement, plusieurs variables doivent être prises en compte dans son installation. Au nombre d’elles, nous pouvons citer les propriétés du matériel, la difficulté à l’installer et la distance entre les pièces du dedans et du dehors pour les climatiseurs-split. S’agissant des propriétés, le conditionneur peut être amovible ou immobile, uni ou composé de plusieurs pièces, réversible ou irréversible, avec un équipement thermique ou non ? Chaque fois qu’une qualité est ajoutée aux fonctions basiques, le prix d’achat de l’appareil connaît une hausse et à chaque attribut supplémentaire correspond une charge professionnelle bien spécifique. Avant d’opter pour une option en plus, il faut s’assurer qu’on en aura réellement besoin dans son environnement ; sans quoi ce n’est nullement utile de dépenser davantage. Plus un climatiseur est spécifique, plus c’est nécessaire de recourir à un professionnel, donc cette installation sera plus onéreuse. Mais de nos jours, de plus en plus de fournisseurs intègrent directement le coût d’installation de l’appareil déjà dans son coût d’achat. Il faut préciser que l’achat d’un climatiseur réversible permet de réaliser des économies importantes au-delà de l’été, c’est-à-dire que nous pouvons également nous en servir pendant l’automne et l’hiver. En effet, ce type d’appareil est moins onéreux que le système de chauffage habituel. Dans certains cas, il est même possible de bénéficier d’un crédit d’impôt estimé à 15% de sa valeur d’achat si son installation répond à un souci d’amélioration énergétique tel que défini par le législateur.

Le coût de consommation de la climatisation

En fonction des spécificités de l’appareil, des conditions climatiques de l’environnement d’installation, de l’usage qu’on veut en faire, et du coût de facturation du fournisseur du courant électrique, il est dorénavant possible d’estimer la consommation en énergie électrique de son climatiseur. Pour connaître automatiquement cette valeur sans se creuser davantage les méninges, des calculateurs en ligne sont mis à notre disposition. En faisant des comparaisons entre les valeurs estimées de la consommation de plusieurs climatiseurs, on peut profiter du montant de celui qu’on a retenu et qui nous permet d’épargner par rapport aux autres que nous n’avons pas choisi. Il s’agit en fait pour nous de retenir, d’après nos évaluations, la machine la plus éco-énergétique, c’est-à-dire celle grâce à qui nous réalisons le maximum d’économie d’énergie électrique. Toutefois, au-delà de l’économie recherchée, le meilleur système de climatisation doit tenir compte de notre type d’habitat pour que son exploitation y soit toujours efficiente avec le temps. La plupart des fabricants, aujourd’hui, posent des étiquettes sur leurs climatiseurs et ces étiquettes qui vont de A jusqu’à E nous renseignent déjà sur la capacité en consommation d’énergie.

Le coût d’entretien de la climatisation

Afin de conserver en l’état la performance de l’appareil et sa longévité, les professionnels nous recommandent son entretien régulier. Selon les spécificités du modèle, on peut le faire soi-même ou recourir à un professionnel confirmé. Au cas où on serait sous un contrat d’entretien, c’est-à-dire qu’on ferait appel à un professionnel, il est conseillé d’opter pour une seule inspection dans l’année. Celle-ci servira à contrôler l’activité du dispositif en général, et des circuits réfrigérants en particulier. Pour les climatiseurs de type réversible, il est recommandé de convenir avec le technicien d’une deuxième visite dans l’année. Au cas où vous préféreriez vous acquitter vous-même des tâches d’entretien, nous vous rappelons que le débranchement de l’alimentation secteur de votre appareil doit précéder toutes vos initiatives. Dans un cas comme dans l’autre, l’entretien de votre climatiseur a un coût que le fournisseur vous aidera à déterminer puisqu’il est fonction de la taille de son installation.

Comments are closed.